MA P’TITE ECHOPPE

TRANSFORMEUR 2017

LE PROJET SOUTENU

Soutien au lancement de l’épicerie coopérative solidaire « Ma P’tite Echoppe » à Antony (92) / 1 an.

LE CONTEXTE

Alors que progressent de nouveaux modes d’alimentation plus qualitatifs, bio, équitables…, la malnutrition des personnes en situation de précarité ne cesse de croitre, engendrant des problèmes de santé publique (72% des femmes bénéficiaires de l’aide alimentaire sont en surpoids), qui vont souvent de pair avec le sentiment d’exclusion sociale et de solitude.

 

D’un côté se développent des initiatives de circuits courts, de filière bio, de coopératives de produits équitables pour des clientèles « solvables », de l’autre des dispositifs d’aide alimentaire aux plus démunis reposant principalement sur des filières d’approvisionnement solidaire (épiceries solidaires, banque alimentaire, circuits d’invendus…).

 

Les associations de lutte contre l’exclusion, comme le Secours Catholique, observent le besoin de ces personnes de retrouver leur dignité et également de ne plus être stigmatisées dans leur consommation.

 

Le projet Ma P’tite Echoppe, à Antony (92), se positionne en réponse à ces besoins pour :

  • ouvrir une épicerie encourageant un accès digne à une alimentation de qualité pour tous et éco-citoyenne,
  • favoriser la mixité sociale en proposant des prix adaptés aux revenus des clients, et en créant de la convivialité à toute heure à partir de projets et d’animation partagés,
  • créer de la mixité et de la cohésion sociale sur un territoire en impulsant le vivre-ensemble,
  • instaurer un modèle de gouvernance démocratique et inclusive.

 

Ce modèle donnera lieu à une évaluation pour développer à terme une stratégie d’essaimage dans le département des Hauts-de-Seine, puis sur tout le territoire.

LA STRUCTURE

Porté initialement par Le Secours Catholique des Hauts-de-Seine, le projet est mené par l’association Ma P’tite Echoppe depuis juillet 2018. Le statut associatif pourra évoluer en SCIC (société coopérative d'intérêt collectif) en fonction du développement de la boutique.

 

L’épicerie, qui a ouvert ses portes le 5 février 2019, fonctionne grâce aux adhésions des clients (à un prix adapté aux revenus des personnes) et valorise les talents et savoirs de chacun, en fonction de leur disponibilité. Ils peuvent ainsi animer bénévolement des ateliers afin de favoriser le partage de connaissances : jardinage, relaxation, chant, fabrication de lessive…

" Nous sommes ravis de compter parmi nos partenaires la Fondation Crédit Coopératif, une institution partageant nos valeurs soit l’engagement, la recherche d’une société plus juste, et l’ancrage fort sur le territoire. Les relations avec la Fondation du Crédit Coopératif sont bienveillantes et chaleureuses."
Fanny Pujo-Sausset, chargée de projet

En images

En vidéo