La mesure de nos impacts

La Fondation soutient des projets qui transforment l’Économie sociale et solidaire, pour la rendre encore plus forte, plus agile, plus efficace. Mais dans quelle mesure nos actions permettent-elles d’enrichir ces projets, de leur donner de l’ampleur, de les relier à d’autres et de les faire changer d’échelle ?
 

Pour le savoir, nous avons conçu, avec l’aide de KIMSO, cabinet spécialisé, une méthode originale d’évaluation des effets produits par la Fondation auprès de ses partenaires. Nous présentons ici les résultats de l’évaluation menée en 2020, qui fait suite à celle effectuée en 2019.

 

La comparaison d’année en année nous permet d’analyser les évolutions dans le temps, et en fonctions de nouvelles actions mises en place par la Fondation.

Que voulons-nous évaluer ?

Nous avons d’abord élaboré une « une théorie du changement » qui cartographie les parties prenantes de l’ESS
et leurs leviers de transformation. Cette réflexion nous a permis de définir les trois catégories d’effets que nos actions devraient produire pour contribuer à ce changement : capacité d’agir, coopération et reconnaissance.

Capacité d'agir
  • Dans quelle mesure avons- nous contribué à la réalisation des projets ?
  • Avons-nous permis de les enrichir ?
  • Notre accompagnement a-t- il donné plus de confiance aux partenaires ?
Coopération
  • Avons-nous favorisé les synergies entre acteurs, les méthodes collaboratives, le décloisonnement des activités ?
  • Avons-nous réussi à mettre en relation concrètement des acteurs?
Reconnaissance
  • Avons-nous contribué à la visibilité des projets, au partage des bonnes pratiques, à la diffusion des connaissances ?
  • Avons-nous eu un impact sur la notoriété et la légitimité des projets ?
Comment avons-nous procédé ?

En concertation avec nos partenaires, nous avons conçu des « carnets de bord », des questionnaires
renseignés périodiquement, pour pouvoir évaluer ces effets dans le temps.

 

La mesure d’impact réalisée en 2020 confirme les effets observés en 2019, principalement sur la capacité d’agir, et 

met en évidence un renforcement des effets sur la coopération et la reconnaissance, imputable au temps écoulé

depuis la première mesure et aux actions nouvelles de la Fondation.

 

En 2020,
97
structures ont répondu
soit
100%
des partenaires nationaux
et 81%
des lauréats locaux interrogés
11
questions quantitatives avec zone de commentaire
Les premiers résultats de l’évaluation, qu’avons-nous appris ?
100%
100%
DES PARTENAIRES ESTIMENT QUE LE SOUTIEN DE LA FONDATION A ÉTÉ DÉTERMINANT POUR QUE LE PROJET SE RÉALISE, contre 96% en 2019
19 sur 22
19 partenaires sur 22
DE L’AXE TRANSFORMATION ONT ESTIME QUE LE SOUTIEN DE LA FONDATION A CONTRIBUE A DONNER DE LA VISIBILITE AU PROJET, contre 10 sur 22 en 2019
18 sur 22
18 partenaires sur 22
DE L’AXE TRANSFORMATION ESTIMENT QUE LE SOUTIEN DE LA FONDATION A DONNÉ CONFIANCE A D’AUTRES FINANCEURS, CONTRE 10 SUR 22 EN 2019
23 sur 34
23 partenaires sur 34
ONT NOUE DES CONTACTS ET/OU ENTAME DES COLLABORATIONS SUITE AUX MISES EN RELATION DE LA FONDATION, CONTRE 11 SUR 34 EN 2019
60%
60% des lauréats 2019
ONT CONSTATE UNE AUGMENTATION DE LEUR NOTORIETE QU’ILS PEUVENT RELIER AUX PRIX DE LA FONDATION, CONTRE 46% CHEZ LES LAUREATS 2018
Résultats de notre mesure d’impact
Axe Transformation
Axe Exploration
Axe Inspiration
Notre plan d’action suite à la mesure d’impact
1
Renforcer l’écoute des besoins de nos partenaires :
dès la première rencontre, demander aux porteurs de projet leurs attentes pour adapter notre accompagnement au-delà du financier
2
Améliorer la valorisation des projets soutenus :
anticiper les temps forts du projet pour concevoir ensemble des actions de communication concertées
3
Créer des ponts entre les partenaires
ayant des synergies ou intérêts à coopérer dans leurs actions, lors d’événements et/ou de rencontres conviviales
4
Aider les lauréats locaux
à se rencontrer et à mobiliser les ressources d’accompagnement de leur territoire
5
Cultiver les liens avec le Crédit Coopératif
via le programme d’engagement des collaborateurs/rices et une communication ciblée
Témoignages