ASSOCIATION POSSIBLE

contact@association-possible.fr
Convention signée en :
  • Mars 2021
TRANSFORMEUR 2021

LE PROJET SOUTENU

Soutien à la réalisation d’un référentiel d’évaluation d’impact pour les projets d’insertion de personnes sous-main de justice et sa diffusion auprès des acteurs de l’ESS / 18 mois

LE CONTEXTE

En 2019, l'association Possible, en partenariat avec Ronalpia, a lancé le programme Act’ice, un accompagnement d’une durée de 9 mois qui vise à professionnaliser des acteurs de l’ESS sur l’insertion des personnes sous-main de justice, à soutenir leur coopération et à instaurer une culture de suivi-évaluation dans les projets. Afin de renforcer le programme sur l’aspect évaluation, Possible et son partenaire Ronalpia souhaitent mener un projet de 18 mois qui s’appuie sur trois volets :

 

> Formation-action à la démarche d’évaluation : suite à un appel à candidatures, Possible et Ronalpia ont sélectionnés 6 porteurs de projet pour participer à un groupe de travail sur le référentiel d’évaluation. Entre avril et décembre 2021, ces structures seront formées à la mesure d’impact et conseillées sur l’analyse et la valorisation de leurs propres résultats.

 

> Outillage numérique : pour faciliter l’appropriation de la démarche, les indicateurs et questions définis par le groupe de travail seront intégrés à une plateforme numérique (solution Impact Tools). Les porteurs de projet accompagnés pourront ainsi sélectionner dans une base de données ce qu’ils souhaitent mesurer spécifiquement et envoyer des questionnaires adaptés à leurs répondants. La licence d’utilisation d’Impact Tools sera comprise dans la participation financière versée par les projets accompagnés, mais la méthode pourra également être accessible à tout acteur intéressé, qu’il soit utilisateur ou non de la plateforme numérique.

 

> Rédaction d’un référentiel : suite aux réflexions du groupe projet et aux enseignements du programme Act’ice, un guide méthodologique sera rédigé en recroisant avec les pratiques développées par d’autres acteurs de l’ESS. Le guide (fiches pratiques sur la méthodologie d’évaluation, le co-portage de projet, témoignages d’associations accompagnées…) sera publié en juin 2022 et présenté lors d’un événement de restitution ouvert à tout acteur intéressé (modalités à définir).

 

Possible intègrera ce référentiel dans le programme Act’ice et l’évaluera dans la durée pour être en mesure d’y apporter des modifications. Des indicateurs d’impact sur les structures seront ainsi fixés pour mesurer l’évolution de leurs pratiques, leur visibilité ainsi que l’intérêt suscité par le sujet chez des acteurs de l’ESS et également de la justice.

 

LA STRUCTURE

 

Créée en 2014, l’association Possible, reconnue d’intérêt général, a pour mission de sensibiliser la société civile à l’univers carcéral et à l’insertion des personnes condamnées, afin de faire changer les regards et de contribuer à la création d’une société plus inclusive. Possible organise régulièrement des actions de sensibilisation auprès du grand public, des jeunes et des entreprises (interventions scolaires, théâtre-forum, visite de tribunaux…) pour susciter l’engagement citoyen, et forme des structures à l’accompagnement socio-professionnel de personnes condamnées.

L'avis de la fondation

Fruit d’une alliance originale entre trois structures qui combinent leurs expertises, le projet vise à démocratiser le sujet de l’évaluation d’impact, si complexe et chronophage pour de nombreux acteurs de terrain, en proposant plusieurs niveaux d’implication : montée en compétences et co-construction d’outils adaptés pour le groupe projet, accompagnement dans le cadre du programme Act’ice ou bien initiation à la démarche via le guide méthodologique et la plateforme numérique pour une prise en main rapide.

Si l’objectif premier du projet est d’améliorer les pratiques des structures accompagnant des personnes sous-main de justice, les outils qui seront produits pourront être facilement utilisés par d’autres acteurs ESS travaillant sur un ou plusieurs volets de l’insertion socio-professionnelle (logement, emploi, santé, lutte contre les addictions…), des enjeux souvent difficiles à évaluer car liés au bien-être des personnes, et ce, avec la garantie d’utiliser une méthode de qualité. La dynamique de coopération dans le montage du projet et ses objectifs sont en cela totalement en phase avec les lignes directrices de la Fondation.