LE MOUVEMENT SOL

Convention signée en :
  • Décembre 2018
TRANSFORMEUR 2018

LE PROJET SOUTENU

Conception, expérimentation et diffusion d’une démarche pour mesurer l’impact social des monnaies locales complémentaires et citoyennes / 2 ans.

LE CONTEXTE

Les monnaies locales et complémentaires citoyennes (MLCC) sont des outils pour inciter particuliers et professionnels à réorienter leurs comportements d'achat pour une consommation plus locale et responsable. Véritables projets de société, elles incitent les citoyens à s’interroger sur la richesse d’un territoire et à se réapproprier la monnaie pour dessiner l’économie locale.

 

Les MLCC ne peuvent être dépensées que sur un territoire au sein d'un réseau de professionnels agréés sur des critères de responsabilité sociale et environnementale, et qui sont essentiellement des structures de l’ESS.

 

Le baromètre du Mouvement SOL évalue à 54 000 citoyens, 4 000 entreprises et 800 associations utilisant les MLCC, pour environ 8 M€ de transactions, soit une masse monétaire médiane de 35 000 € pour une MLCC de 300 / 500 adhérents.

 

Afin d’estimer l’importance et l’impact réels des MLCC, le Mouvement SOL souhaite mettre en place une démarche rigoureuse d’évaluation, en impliquant l’ensemble des parties prenantes (citoyens, acteurs de l’ESS et leurs têtes de réseau, entreprises, collectivités, experts de la mesure d’impact et de l’intelligence collective). Un kit méthodologique et des formations seront ensuite diffusés auprès des associations MLCC pour leur permettre de monter en compétences et d’envisager un changement d’échelle.

LA STRUCTURE

Créée en 2005, l’association Mouvement SOL est à la fois :

  • un think-tank sur la valeur, la richesse et la monnaie,
  • un laboratoire d’innovations monétaires pour expérimenter de nouveaux modèles d’échanges coopératifs,
  • un réseau de 23 structures associatives animant des MLCC sur l’ensemble du territoire (sur 45 MLCC en France).
L'avis de la fondation

La loi ESS de 2014 a renforcé le cadre légal des MLCC qui séduisent de plus en plus d’acteurs ESS et collectivités, mais dont le suivi ne repose actuellement que sur des indicateurs d’activité.

 

Leur pérennisation suppose un passage à l’échelle pour assoir un modèle économique reposant sur de faibles commissions.

 

La mesure d’impact social doit fournir des arguments concrets pour leur développement et renforcer les écosystèmes ESS dans les territoires.

 

Elle constitue en cela un levier de transformation qui s’inscrit bien dans les axes de la Fondation.

Vous pourriez aussi être intéressé(e) par...

INSTITUT BIHAR DES MONNAIES LOCALES
Soutien à la recherche-action sur le « Tourisme participatif » et à la diffusion de sa méthodologie au niveau national
En savoir plus
IDIES - LES JOURNÉES DE L'ÉCONOMIE AUTREMENT
3ème édition des Journées de l'économie autrement / 1 an.
En savoir plus