RESEAU COCAGNE

Ophélie Langlois
rc@reseaucocagne.asso.fr
Convention signée en :
  • 2019
TRANSFORMEUR 2019

LE PROJET SOUTENU

Soutien au pilotage de la recherche-action « organisation réflexive du travail » du Réseau Cocagne et aux actions de restitution/ partage auprès des acteurs de l’ESS / 1 an

LE CONTEXTE

Afin de s’adapter aux évolutions du secteur de l’insertion par l’activité économique (IAE), bousculé dans ses fondements par des projets de réforme, le Réseau Cocagne lance un projet de recherche-action sur « l’organisation réflexive du travail » qui touche au bien-être au travail de ses membres.

 

Quel que soit leur statut (salariés permanents, salariés en insertion, bénévoles, cadres ou techniciens), les équipes du Réseau Cocagne et des jardins affiliés sont en effet fortement engagées dans leur mission mais se retrouvent souvent confrontées à l’instabilité du secteur, à la difficulté du travail social et au « manque de reconnaissance du travail réel », un levier pourtant essentiel à l’engagement sur le long terme, ce qui peut avoir des effets non négligeables sur leur santé physiologique et mentale.

 

Afin d’identifier les situations vécues par chacun.e des salariés membres du réseau et de redéfinir ensuite un mode de management qui prenne en compte leur bien-être, le Réseau Cocagne est accompagné par ATEMIS (Analyse du Travail et des Mutations dans l’Industrie et les Services), un laboratoire de recherche et d’intervention pluridisciplinaire, pour travailler sur les notions d’ergonomie, de rapport au travail (psycho-dynamique du travail), de mécanismes d’engagement et de reconnaissance, ainsi que sur les différents modèles de coopération dans une structure.

 

Une méthodologie de changement des pratiques ainsi qu’un modèle de déploiement dans les Jardins de Cocagne seront co-construits et partagés auprès des acteurs de l’insertion par l’activité économique, et plus généralement de l’ESS.

LA STRUCTURE

Créé en 1999, l’association Réseau Cocagne a pour mission de conseiller, soutenir et d’« essaimer » les projets des Jardins de Cocagne. Cette mission de réseau entend développer des expérimentations nouvelles, d’animer la dynamique de mutualisation des expertises de terrain, de professionnaliser les équipes d’encadrement des Jardins, de mobiliser des partenaires et des financements tout en représentant le mouvement Cocagne.

Grâce au soutien de la Fondation Crédit Coopératif, le Réseau Cocagne a engagé un travail de recherche-accompagnement avec le laboratoire Atemis sur le thème de l'organisation réflexive du travail. Les chercheurs nous aident à décrire ce que nous faisons parfois de théorique sans le savoir.
C'est une alliance véritablement utile quand il s'agit de prendre du recul sur ce que nous véhiculons d'idéologies propres et souvent subies. Il nous faut trouver une alternative à l'injonction du "faire plus avec moins", tester cette nouvelle disposition forcément coopérative au sein de la structure, et réenchanter le travail associatif.
Julien Adda, directeur

En images