LA FABRIQUE DES TRANSITIONS

Julian Perdrigeat
contact@fabriquedestransitions.net
Convention signée en :
  • Décembre 2020
TRANSFORMEUR 2020

LE PROJET SOUTENU

Soutien de la recherche-action « Coopérer entre collectivités et acteurs de l’ESS au service d’une transition systémique » et de la diffusion de ses enseignements, outils et méthodes / 2 ans

LE CONTEXTE

La Fabrique des Transitions est une alliance de 300 acteurs signataires d’une Charte (collectivités, organisations de la société civile, entreprises, universités…) convaincus que les territoires sont des acteurs majeurs de la transition écologique, qui mutualisent leurs expériences au service des territoires voulant s’engager dans une démarche de transition systémique. Elle porte l’ambition de structurer une ingénierie complémentaire des ingénieries publiques et privées existantes, en mobilisant les ressources de chacun dans une communauté de pairs.

 

L’Association de Promotion de la Fabrique des Transitions (APFDT) coordonne un parcours d’accompagnement d’une première promotion d’une dizaine de territoires pilotes, qui intègrera une recherche-action spécifique « Comment mieux coopérer et faire système entre collectivités en transition et acteurs de l’ESS ? ».

LA STRUCTURE

L’Association de Promotion de la Fabrique des Transitions créée en mars 2020 dans le sillage de l’expérience du territoire de Loos-en-Gohelle, a pour objet d’instituer « une communauté apprenante et agissante », de mettre en œuvre « un soutien en ingénierie de projets de transition » et « identifier et concevoir des outils et méthodes afin de permettre d’atteindre une dimension de transition systémique ». Elle est présidée par Jean-François Caron, maire de Loos-en-Gohelle. Son Conseil d'administration composé de 7 personnalités issues de structures engagées dont Citego, CLER, Energy Cities ou le Labo de l’ESS.

L'avis de la fondation

La démarche de la Fabrique des Transitions s’appuie sur l’expérience mutualisée de plusieurs collectivités pilotes engagées dans une transition écologique systémique. Conçue à l’origine principalement par et pour des collectivités, les échanges avec la Fondation ont permis d’identifier un angle nouveau et complémentaire visant à co-produire la méthode du « pas de côté » avec les acteurs de l’ESS. La recherche-action vise à favoriser la compréhension mutuelle des expertises et cadres d’action de chacun, afin de structurer de nouvelles modalités de dialogue et de coopération au service de la transition. Les résultats attendus et leur diffusion contribuent pleinement à l’enrichissement des pratiques de l’ESS recherchée par la Fondation.