LE PACTE CIVIQUE

Eric Thuillez
contact@pacte-civique.org
Convention signée en :
  • Mars 2021
EXPLORATEUR 2021

LE PROJET SOUTENU 

Soutien à l’organisation du sondage « Sobriété » auprès du grand public et la valorisation de ses résultats auprès des acteurs et organisations de l’ESS pour les interpeller sur le sujet / 1 an

LE CONTEXTE

La sobriété est l’un des quatre piliers sur lequel s’est fondé le Pacte Civique et qu’il considère comme vecteur de transformation sociale à l’instar de la justice, la créativité et la fraternité. Pour l’association, la sobriété est vue comme un contrepieds à la société de consommation, qui précarise une grande majorité de la population au profit d’une minorité et dégrade significativement l’environnement. La sobriété est considérée comme un idéal commun à atteindre pour une société plus « verte », plus sociale et plus solidaire.

Pour (ré)affirmer son propos à l’occasion de ses 10 ans d’existence, le Pacte Civique vient de publier un ouvrage, « Le Choix des sobriétés »[1], recueil d’une vingtaine de contributions thématisées de philosophes avec notamment Patrick Viveret, élus locaux avec le maire de Loos-en-Gohelle, représentants de l’ESS avec Hugues Sibille, enseignants et citoyens.

 

LA STRUCTURE

Créé en 2011 par plusieurs personnalités et organisations citoyennes, le Pacte Civique est un think-tank indépendant qui rassemble des organisations et individus de tous bords politiques et de toutes confessions avec pour objectif de renouveler la démocratie à partir de 4 impératifs : créativité, sobriété, justice et fraternité.

 

Pour cela, trois enjeux majeurs ont été définis, dont le retour à l’emploi, pour lequel Jean-Baptiste de Foucauld et Maria Nowak, fondatrice de l’ADIE, ont créé un « Atelier Emploi ». Celui-ci permet d’organiser, grâce aux collectifs locaux du Pacte Civique, des rencontres et mobilisations inter-associatives sur tout le territoire.

L'avis de la fondation

Après un projet très pertinent sur « l’employeurabilité dans l’ESS » et la production d’outils concrets, le Pacte Civique s’empare du sujet de fond de la sobriété, avec une dimension politique affirmée.

L’ouverture sur l’ESS qu’il propose est intéressante pour comprendre à la fois le niveau de connaissance du secteur par les français, ce qu’ils perçoivent de son rôle sur les questions de transition et ce qu’ils en attendent (ou pas).

Vous pourriez aussi être intéressé(e) par...

LE MOUVES
Réalisation d’une boite à outils numérique sur les pratiques de management libéré et de bien-être au travail au sein des organisations de l’ESS / 1 an
En savoir plus